Les Balades et Randonnées
Lame de Facibelle, ermitage Saint Jean du Désert



Au coeur de la Réserve Géologique de Haute Provence :
l'extraordinaire Lame (ou voile) de Facibelle, la traversée du Vélodrome d'Esclangon, l'ermitage orthodoxe
de Saint Jean du Désert, le Sanctuaire de la Nature d'Herman de Vries à Roche Rousse.


- Bonne Balade -
(cliquez sur les images pour agrandir)
Retour à l'accueil Retour au Sommaire Randos Rando Précédente Rando Suivante Accéder aux détails pratiques sur cette randonnée
Après avoir laissé la voiture à la sortie de la Clue du Pérouré nous prenons le sentier marqué "Lame de Facibelle, Tanaron".
Celui ci descend au bord du Bès, que nous franchissons sur une passerelle toute neuve,
puis remonte en sous bois dans une faille de la falaise.



Le sentier serpente ensuite direction ouest dans un bois de hêtres quand, au détour d'un virage, la Lame de Facibelle nous saute aux yeux.
Le spectacle est vraiment saisissant de voir cette feuille de grès de 50 m de haut debout comme une voile de bateau.



Puis le chemin continue, toujours en sous bois, en balcon au dessus du ravin de l'Adret et son torrent qui se faufile
entre les blocs de grès jusqu'à une petite cascade.



Nous arrivons enfin au pied de la Lame de Facibelle. La vue est peut être encore plus impressionnante sous cet angle car on mesure
mieux l'impossible équilibre de cette voile de 50 m de haut pour, à peine, 2 ou 3 mètres d'épaisseur à la base.



Le sentier franchit un petit ruisseau dans les grès polis, passe sous la Lame, la contourne vers le nord puis descend
vers le torrent de l'Adret. De là une bonne petite grimpette bien pentue nous fait remonter à l'intérieur même du Vélodrome d'Esclangon.
Ne pas oublier de regarder souvent vers le sud pour voir la face nord de la Lame.
Pour finir un petit passage en balcon nous emmène à la crête du Bau (1230 m).



Après quelques dizaines de mètres en crête nous arrivons à l'ermitage orthodoxe de Saint Jean du Désert.
Il s'agit en fait d'une minuscule chapelle avec un toit en bulbe construite et occupée jusqu'en 1992 par Soeur Thaïs, ermite orthodoxe.
La chapelle est aujourd'hui occupée par une autre ermite, catholique cette fois.



De là le sentier descend dans une magnifique forêt de pins et hêtres dont on admirera la hauteur et la rectitude des troncs
pour arriver au Sanctuaire de la Nature d'Herman de Vries.
Il s'agit cette fois des ruines de la maison forestière de Roche Rousse entourée de grilles en fonte avec la pointe dorée à l'or fin par Herman de Vries (artiste néerlandais vivant en Allemagne) ayant travaillé sur commande du musée Gassendi de Digne les Bains .



Le sentier longe ensuite la barre du Pérouré nous permettant d'apercevoir le Serre d'Esclangon de l'autre côté du Bès.



Enfin, après avoir franchi la barre, nous descendons vers la rivière avec à nos pieds la ruine de la ferme du Pérouré.
Une piste puis la route au bord du Bès nous ramènent à la voiture.